naturaiaventura.ad

Guides et Accompagnateurs en Montagne d'Andorre

Guides et Accompagnateurs en Montagne d'Andorre

 

 

 accueil

 

           

 

 nous contacter

 

 trekking

 escalade

 via ferrata

 

 

 ski de randonnée

 raquette des neiges

 

 

 tarifs

 assurance

 

 météos

 liens

 sitemap

 

 

 

ASSURANCE PERSONNELLE

 

Nous travaillons avec une compagnie d'assurance andorranne et vous proposons un assurance personnelle pout toutes les activités que nous proposons.

Si l'activité se fait en Andorre, leprix est de 2,5€/personne/jour.

Si l'activité se fait en Espagne ou en France,le prix est de 3€/personne/jour.

Cette assurance couvre les frais médicaux qui peuvent être occasionés lors d'un accident en notre compagnie.

 

Garanties et conditions de l'assurance

 

- il y a une franchise de 100€. Cela veut dire que si les frais médicaux sont supérieurs a 100€, il vous sera remboursé la totalité moins 100€. Si les frais médicaux ne sont pas supèrieur à 100€, ils ne vous seront pas remboursés.

 

- Indemnisation pour décés: 6000€

 

- Indemnisation pour invalidité totale et absolue: 6000€

 

- Indemnisation pour frais médicaux: jusqu'à 6000€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clots de l'Aspra, Directissime du Roc del Quer, Racons, Canal del Grau, Bony d'Envalira, Canal de la Mora, Tossal Gran d'Aixovall, Roc d'Esquers a Escaldes, Sant Viçenç d'Enclar, Creu de Noral, Segudet a Ordino, Coll dels Isards au Pas de la Case

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La via ferrata est un itinéraire sportif, situé dans une paroi rocheuse, équipé avec des éléments spécifiques (câbles, échelles, etc) destinés à faciliter la progression et optimiser la sécurité des personnes qui l'utilisent. Parcourir une via ferrata est une activité intermédiaire entre randonnée et escalade.

La première via ferrata française date de 1988, elle s'est depuis démocratisée en France et en Suisse dans les années 1990, bien qu'elle existe sous diverses formes dans les Alpes depuis plus de soixante ans.C'est l'armée italienne qui est à l'origine de cette activité puisque c'est elle qui a commencé dès le début du XXe siècle à équiper certains passages escarpés des Dolomites avec des mains courantes et des échelons pour permettre aux troupes alpines de traverser ces passages avec du matériel lourd.
Au début de chaque via ferrata française, vous retrouverez un panneau comportant des explications sur la pratique et sur la voie (durée, niveau de difficulté, itinéraire d'approche et de retour ...).Muni de l'équipement décrit plus haut, le pratiquant se « mousquetonne » au câble à l'aide des deux mousquetons de sa longe de via ferrata. Ce câble parcourt l'ensemble de la voie, il est entrecoupé de points d'arrêt. Arrivé à un point d'arrêt, le pratiquant passe les deux mousquetons l'un après l'autre (de telle façon qu'il soit toujours attaché au câble) sur la suite du câble. Il convient de laisser au moins deux points d'arrêt entre chaque pratiquant pour que celui du dessus n'entraîne pas l'autre dans sa chute éventuelle.Les jeunes, les débutants, et aussi ceux qui le préfèrent, peuvent (ou doivent) être encordés comme en escalade classique.Attention, la chute en via ferrata est violente et souvent aggravée par la présence des échelles et des mains courantes métalliques. Heureusement la chute y est très rare.
Tout pratiquant ne peut s'engager dans la voie qu'avec un matériel indispensable :un baudrier d'escalade ; une longe de via ferrata, équipée d'un système de frein et de deux mousquetons, qui permet d'amortir les chutes éventuelles et qui est spécifique à l'activité ;un casque. Il est également préférable d'emporter comme dans toute activité de montagne :une corde d'escalade et des mousquetons ; des chaussures appropriées ; des gants ; un sac à dos avec des vivres ; une gourde ; une vache pour s'accrocher à un barreau en cas de panne (conseillé).